Toux nocturne

Sommaire

Parmi les causes les plus fréquentes de toux nocturne, il existe la toux médicamenteuse, l'asthme, l'écoulement nasal postérieur, la rhinopharyngite, le reflux gastrique (ou RGO) ou encore le cancer bronchique.

Chez les nourrissons, ce trouble est généralement le signe d’une atteinte des voies aériennes inférieures. La vigilance s'impose si les épisodes sont particulièrement récurrents.

Les toux nocturnes ont généralement des causes organiques.

Identifier la toux nocturne

Pour pouvoir envisager un traitement efficace, il est important d'en retrouver la cause.

Cela est possible en se fiant à divers éléments :

  • une anamnèse à la fois rigoureuse et détaillée ;
  • une identification précise de la toux afin d'en définir les caractéristiques ;
  • l'heure ou les périodes d'apparition de la toux.

Toux nocturne et médicaments

Les toux nocturnes entraînent une importante fatigue, dans la mesure où le patient a beaucoup de mal à dormir. Elle empêche également l'entourage du malade de se reposer et a tendance à rendre la vie particulièrement difficile.

Lorsque les médicaments sont responsables des toux nocturnes, il est simple de retrouver une vie normale en stoppant leur prise.

Important : l'arrêt d'un traitement doit se faire sur avis médical. Il est impératif d'en parler rapidement à votre médecin.

Asthme

L'asthme est l'une des principales causes de toux nocturnes :

  • cela se manifeste essentiellement en milieu de nuit ;
  • dans ce cas, elles s'accompagnent généralement d'une respiration sifflante, tout particulièrement perceptible à l'auscultation ;
  • pour mettre l'asthme en évidence, il est essentiel de rechercher des circonstances déclenchantes et en particulier à l'effort ;

des antécédents familiaux ou un terrain allergique sont souvent retrouvés.

Rhinite

Les rhinites qui entraînent un écoulement du mucus présent dans le nez dans l'arrière-gorge sont également une cause fréquente de toux nocturnes. Dans ce cas, la toux intervient dès le coucher et/ou en début de nuit.

Par la suite calmée, la toux reprend le matin au lever.

Elle s'accompagne généralement :

  • d'un raclement de gorge ;
  • d'un écoulement nasal ;
  • d'un nez bouché ;
  • parfois d'une perte d'odorat.

Ce type de rhinite peut avoir une origine :

  • allergique ;
  • virale.
Lire l'article

Reflux gastro-œsophagien et toux nocturne

Le RGO entraîne lui aussi des toux nocturnes de façon régulière :

  • dans ce cas de figure, il s'agit d'une toux sèche chronique qui intervient aussi bien après les repas que la nuit, lorsque la personne adopte une position allongée ;
  • elle s'accompagne généralement de brûlures digestives qui remontent le long de l'œsophage.

Cancer bronchique et toux nocturne

Le cancer bronchique donne souvent des toux nocturnes.

Dans le cadre d'un cancer, la toux a tendance à s'accompagner d'hémoptysie, qui désigne le fait de tousser du sang, et se retrouve souvent chez un fumeur.

Remèdes maison pour la toux nocturne

Ce symptôme gênant (et parfois chronique) qui perturbe le sommeil de l’enfant et de l’adulte peut être le résultat d’une variété de causes sous-jacentes. Heureusement, il existe plusieurs remèdes maison qui calment ce type de trouble (en sachant que les sirops ne sont plus conseillés aujourd’hui).

Pour commencer, le miel est l’un des remèdes les plus couramment utilisés pour apaiser une gorge irritée. Une cuillère à soupe de miel avant le coucher aide à calmer les symptômes. Pour de meilleurs résultats, ce produit naturel se mélange à une tasse d’eau chaude ou de thé.

Les huiles essentielles, comme l’eucalyptus et le thym, sont également utiles. Ce type d’huile est utilisé dans un humidificateur ou ajouté à un bain chaud pour aider à dégager les voies respiratoires, calmer l’irritation des bronches et réduire l’envie de tousser.

Bien que ces remèdes maison puissent aider à soulager une toux pendant la nuit, ils ne sont pas un traitement pour les maladies sous-jacentes. Si ce symptôme persiste pendant plusieurs semaines, s’il est chronique ou accompagné d’autres symptômes comme la fièvre, il est important de prendre rendez-vous avec un médecin généraliste.

À noter : une bonne position au coucher aide à prévenir ce type de toux. Par exemple, élever le lit au niveau de la tête avec des oreillers supplémentaires permet de réduire l’irritation de la gorge provoquant les quintes de toux.

Enfin, il est important de maintenir une bonne hygiène du sommeil en créant un environnement de sommeil propre et sans poussière afin de limiter l’irritation des voies respiratoires causant ce symptôme particulièrement gênant.

Ces conseils et solutions sont particulièrement utiles aussi bien chez l’adulte que chez l’enfant qui souffre de toux nocturnes. Cependant, il est toujours recommandé de demander l’avis d’un professionnel de santé avant de commencer tout nouveau traitement à domicile. D’ailleurs, ces informations sont destinées à être un guide général et ne remplacent pas les conseils médicaux professionnels.

Quand aller voir un professionnel de santé ?

Si vous toussez la nuit depuis plusieurs semaines ou si vous observez d’autres symptômes tels que de la fièvre, de l’essoufflement ou une perte de poids inexpliquée, consultez un médecin au plus vite. De plus, si la toux s’aggrave la nuit ou perturbe le sommeil, cela peut être le signe d’une condition plus sérieuse qui doit être évaluée par un spécialiste.

Il est également nécessaire de voir un médecin si vous ressentez, en prime, des douleurs thoraciques, des difficultés respiratoires ou si vous crachez du sang. Ces symptômes indiquent une pathologie plus grave, comme une infection pulmonaire ou une maladie cardiaque.

De plus, si vous avez des antécédents de maladies pulmonaires ou si vous êtes exposé à des substances connues pour endommager les poumons, comme la fumée de tabac ou certains produits chimiques, vous devriez prendre rendez-vous avec un médecin si vous développez une toux nocturne.

Enfin, si vous avez essayé des remèdes maison pour limiter votre envie de tousser, comme boire du thé chaud, de l’huile essentielle de thym ou d’eucalyptus ou l’utilisation d’un humidificateur et que ces méthodes n’ont pas aidé après une semaine de « traitement », il est aussi judicieux de consulter un professionnel de santé.

Toux nocturne chez les enfants

Les toux nocturnes chez les enfants sont particulièrement préoccupantes pour les parents. Surtout si elles durent. Il existe plusieurs causes possibles, y compris le rhume commun, les allergies et le RGO. Si votre enfant tousse fréquemment la nuit, dans tous les cas, demandez conseil auprès d’un médecin pour déterminer la cause sous-jacente et discuter des options de traitement.

À savoir : il existe également plusieurs remèdes maison qui calment les quintes de toux chez les enfants. Par exemple, donner à votre enfant une cuillère à café de miel avant le coucher peut l’aider à passer une meilleure nuit. Attention toutefois : le miel ne doit pas être donné aux enfants de moins d’un an en raison du risque de botulisme infantile.

L’utilisation d’un humidificateur dans la chambre de l’enfant peut également être efficace. L’humidificateur ajoute de l’humidité à l’air, ce qui apaise les voies respiratoires sèches et irritées.

Si ce symptôme persiste pendant plusieurs semaines, s’aggrave la nuit, interfère avec le sommeil ou est accompagné d’autres symptômes tels que fièvre, essoufflement, ou perte de poids, il est important de consulter rapidement un professionnel de santé afin d’obtenir des conseils et des solutions appropriées.

En conclusion

  • La toux nocturne est causée par diverses conditions, y compris la rhinite, le RGO ou le cancer bronchique. Il est important de reconnaître les symptômes et de comprendre les causes pour un traitement efficace.
  • Des remèdes maison comme le miel, des huiles essentielles et l’utilisation d’un humidificateur aident à la calmer. Des médicaments peuvent également être prescrits par un médecin en fonction de la cause sous-jacente.
  • Si vous toussez de façon persistante depuis plusieurs semaines, si cela s’aggrave la nuit ou si d’autres symptômes apparaissent (tels que la fièvre), il est important de consulter un professionnel de santé.
  • Ce trouble est particulièrement préoccupant chez les enfants. Les parents doivent être attentifs aux symptômes et ne pas hésiter à consulter un médecin ou pédiatre si nécessaire.
Lire l'article

Aussi dans la rubrique :

Comprendre la toux

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider